Occupation du sol

Les orthophotographies du territoire

Des orthophotographies, ou photos aériennes, sont disponibles sur le territoire. Réalisées par l’IGN, celles-ci sont renouvelées environ tous les 4-5 ans pour chaque département, l’IGN réalisant chaque année une nouvelle orthophoto sur une partie des départements français. Du fait de la configuration du territoire des Rives du Rhône à cheval sur 5 départements, les orthophotos de l’IGN ne permettent pas de disposer d’une couverture harmonisée à une année donnée (le territoire est couvert sur une période par des photos aériennes prises sur 3 années différentes).

Dans ce cadre, le SMRR a décidé en 2009 de réaliser une photo aérienne de son territoire de 80 communes à 25 cm de résolution, soit deux fois plus précises que les photos IGN de l’époque (50 cm de résolution).

Le SMRR a renouvelé la démarche en 2015 (sur le territoire du SMRR sauf les communes du Val d’Ay) avec une résolution de 20 cm et a passé un nouveau marché en 2020 pour couvrir les 153 communes du territoire (vol prévu entre mai et juillet 2020 et livraison au 4èmetrimestre 2020).

Ces photos aériennes, mises à disposition de l’ensemble des partenaires du territoire (EPCI, SDIS, bureaux d’études,…) servent de plus de donnée de base pour la création et la mise à jour d’autres bases de données par le SMRR : occupation du sol, base de données (BD) du foncier à vocation économique, BD commerce, recensements environnementaux (pelouses sèches),…

Pour aller plus loin…

La base de données d’occupation du sol

Afin de suivre l’évolution de l’artificialisation des sols et les dynamiques en cours concernant l’étalement urbain et la préservation des espaces agro-naturels du territoire, le SMRR a réalisé une base de données de l’occupation du sol en 2009 sur son périmètre d’origine. Cette base de données a ensuite été mise à jour en 2015 et a été étendue pour les périodes précédentes sur l’ensemble des 153 communes du territoire.

Cette base de données permet de suivre l’évolution de l’occupation du sol selon 52 classes différentes d’occupation (voir synoptique de classe téléchargeable ci-dessous) pour les années 1990, 2000, 2009 et 2015. En lien avec la production d’une nouvelle photo aérienne en 2020, la base de données sera mise à jour pour cette année en 2021, ce qui permettra de suivre l’évolution de l’occupation du sol au cours des 30 dernières années (1990 – 2020).

Ces données sont mises à disposition des partenaires gratuitement sur demande au SMRR.

Pour aller plus loin…

Le suivi du déclassement de zones U et AU dans les PLU

Un des objectifs fixés dans le Scot, celui de 2012 comme l’actuel, est de préserver les espaces agro-naturel de l’étalement urbain, notamment en densifiant, en recentrant l’urbanisation autour des centre-bourg et en limitant le mitage des espaces agro-naturels. Depuis 2012, les communes ont fortement réduit les zones ouvertes à l’urbanisation dans leurs PLU par rapport à leur document précédent (POS ou PLU de première génération) passant dans certains cas de plusieurs dizaines d’hectares ouverts à l’urbanisation nouvelle à seulement quelques hectares dans leurs documents actuels. Bien que ces déclassements de zones U et AU ne correspond pas à des terres « rendues à l’agriculture ou aux espaces naturels », cela participe fortement à limiter les impacts de l’urbanisation sur ces espaces dans les années futures.

Dans ce cadre, le SMRR a mis en place une base de données de suivi de ces déclassements de zones U et AU dans les documents d’urbanisme depuis 2012. Ainsi, entre le 1erjanvier 2012 et le 31 décembre 2019, dans 85 communes analysées, nous avons pu observer un déclassement de 2 572 ha de zones U/AU à vocation d’habitat ou d’activités, soit une baisse de l’ordre de 20 % de ces zones (déjà construites ou destinées à une urbanisation future) entre les anciens documents et les documents actuels.

Pour aller plus loin…